19 mars 2010

Les incas

A tout seigneur, tout honneur. On en parle en dernier car cerise sur le gâteau. Comme les Incas n’avaient pas encore de carton, ils construisaient leurs puzzles en pierre de 500kg, ce qui n’était pas très pratique. Comme ils étaient facétieux, ils taillaient des pierres à douze faces au lieu d’utiliser tout connement des briques. Une fois terminés, ils habitaient leurs puzzles pour ne pas gâcher ! Ils y ajoutaient des fenêtres en forme de trapèze car ils aimaient bien le cirque. Pour une civilisation qui n’a pas une longue... [Lire la suite]
Posté par Bakasensei à 00:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2010

Après les incas

Cuzco. Morne plateau. On recycle l’héritage des anciens. On se gargarise sur la beauté des ruines (oxymore) et on fait des meilleures soupes dans des vieux pots. Les héritiers des Incas  ne tournent pas dans des blockbusters, ne couchent pas avec Paris Hilton et ne gagnent pas la coupe du monde de foot. Les Incas ne sortent plus de célébrités depuis bien longtemps. Le dernier post-Inca célèbre étant Michel Houellebecq. Ils ne remportent pas non plus de prix Nobel. Les parents ont donc la présence d’esprit de faire travailler... [Lire la suite]
Posté par Bakasensei à 00:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2010

Avant les incas

La période Inca s’étend comme du linge propre entre 1200 et 1500 après Jésus Christ, qui lui aussi avait les cheveux longs. Jésus en espagnol, ça se prononce rhésus et il avait pas oublié d’être O positif car il employait toujours des gros mots comme « heureux » ou « bonne nouvelle ». Oui mais avant ? Y’avait que des lamas ? Certes pas ! Les ancêtres des Incas ont longtemps été un peuple honni de tous. Ils étaient alors un peu les Belges d’Amérique du sud et justifiaient parfaitement... [Lire la suite]
Posté par Bakasensei à 00:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mars 2010

Les Argentins *

Il y a trois sortes d’Argentins. Les citadins, les Gauchos et les Indiens. Les citadins vivent à Buenos Aires car c’est la seule ville.  Ils boivent du maté, regardent des matchs de foot et vendent des briquets dans le métro. S’ils ne parlaient pas si mal espagnol on pourrait les confondre avec des Européens. Ils se baladent avec leur thermos sous le bras comme un vulgaire Américain dans Central Park et vident leur eau chaude dans des herbes de Provence. Avec égocentrisme, ils appellent ce thé immonde « maté ». Le... [Lire la suite]
Posté par Bakasensei à 00:20 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :